Vendredi 16 septembre 2022, 20h

ÉGLISE SAINT-MARTIN
TOURINNES-LA-GROSSE

Lachrimae or Seven Tears

Concert de musique ancienne

Ensemble Près de votre oreille :
Robin Pharo – viole de gambe et direction
Paul Figuier – contre-ténor
Michal Gondko – luth renaissance
Marion Martineau – viole de gambe
Agnès Boissonnot-Guilbault – viole de gambe
Ronald Martin Alonso – viole de gambe
Julien Léonard – viole de gambe

 

John Dowland (1563-1626) Lachrimae or Seven Tears (1604)

C’est à l’un des plus célèbres instrumentistes de son temps que nous devons l’une des premières œuvres instrumentales occidentales d’une ampleur monumentale. En 1604, John Dowland, musicien catholique qui traverse l’Europe entière et qui n’eut que très tard le privilège d’intégrer la cour d’Angleterre au poste tant convoité de luthiste, publie un recueil symbolisant une forme de transition entre les esthétiques de la Renaissance et de l’époque baroque. À l’art contrapuntique de la musique du XVIe siècle, le musicien associe une écriture profondément liée à l’émotion qui explose les cadres de composition habituels. Ce recueil de pièces profanes destinées au luth et au consort de viole de gambe ou de violons se compose de plusieurs danses et d’un ensemble de 7 pavanes, figurant les larmes à travers différents états (Lachrimae Antiquae, Antiquae Novae, Gementes, Tristes, Coactae, Amantis & Verae), qui nous rappellent bien sûr les 7 dernières paroles du Christ, même si le lien n’est pas explicité par le compositeur dans sa préface. La densité d’écriture de cet ensemble purement instrumental est inédite à une époque où la musique vocale est prédominante, faisant de ce recueil une œuvre ultra visionnaire dont la complexité harmonique nous ferait presque voyager dans le modernisme. La série de pavanes Lachrimae emprunte son thème principal à l’une des chansons les plus célèbres de John Dowland, Flow my tears, éditée pour la première quatre ans plus tôt et qui traversera l’Europe, devenant un hymne de l’époque baroque.
D’une durée de 35 minutes, l’ampleur de cette œuvre est remarquable. Dans le cadre du concert le 16 septembre, où s’intercaleront entre chaque mouvement des Lachrimae certains des célèbres Songs de John Dowland, nous vous proposons de découvrir l’intensité d’une œuvre rare et mystique, dans laquelle nos âmes sont invitées à une introspection puissante, fidèle à la poésie de l’époque élisabéthaine, faite autant de clarté que d’obscurité. 

© Victor Toussaint

Ensemble Près de votre oreille

En 2017, à l’occasion du festival de Musique ancienne de Timisoara, en Roumanie, Robin Pharo crée officiellement l’ensemble Près de votre oreille autour d’un programme consacré à l’œuvre à deux violes de Marin Marais et à La Descente d’Orphée aux Enfers de Marc-Antoine Charpentier. Après sa formation au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Paris, Robin Pharo mène une carrière de concertiste au sein de nombreux ensembles, partout en France et à l’étranger. L’ensemble Près de votre oreille concrétise son désir intense de création et le souhait de cultiver des rencontres musicales et humaines qui ont façonné son parcours artistique. En 2016, il enregistre pour le label Paraty le disque L’Anonyme Parisien, consacré aux pièces virtuoses pour viole de gambe et basse continue de Charles Dollé, musicien peu connu et élève de Marin Marais.

« Près de votre oreille » est un concept qui lui tient particulièrement à cœur. Par son étrangeté et sa poésie, il s’est imposé comme l’identité singulière d’un jeune ensemble, à l’initiative de projets atypiques qui tentent d’impliquer le plus possible auditeurs et spectateurs aux enjeux émotionnels d’une création. Dans la construction de ses programmes, l’ensemble souhaite rechercher une dramaturgie forte, parfois méditative, capable de relier le spectateur à un univers sensoriel puissant.

En collaboration avec le Centre Culturel de L’Entente Cordiale, il enregistre pour le label Paraty, au théâtre élisabéthain du Château d’Hardelot, le disque Come Sorrow, qui s’intéresse à des œuvres anglaises peu connues et aux modes d’accompagnement de la voix par la viole de gambe et le luth à l’époque élisabéthaine. Ce projet marque une étape importante dans l’histoire du jeune ensemble qui souhaite plus que jamais approfondir son intérêt pour la musique anglaise de la fin de la renaissance et du début de l’époque baroque. En particulier celle de l’âge d’or des Tudor, du règne d’Henri VIII à celui d’Élisabeth Ier, qui reste relativement peu connue aujourd’hui et offre un incroyable terrain de découverte. L’esthétique musicale de la fin de la renaissance anglaise, dans laquelle l’ensemble Près de votre oreille puise aujourd’hui une partie de son identité et une inépuisable source de beauté, et la passion de faire redécouvrir une musique intense et peu connue, représentent un merveilleux défi pour ce nouvel ensemble, plongé dans une société contemporaine dans laquelle la quête de splendeurs et de douceurs ne peut être que providentielle.

Site : https://www.robinpharo.com/pres-de-votre-oreille-a-propos 

 

© Pascal Ito-Adami

PAUL FIGUIER contre-ténor

Paul Figuier intègre le Centre de Musique Baroque de Versailles, le CRR et le CNSM de Paris où il se spécialise dans le répertoire baroque. Il se produit avec des ensembles de renom comme le Caravansérail, Amarillys, La Capella Mediterranea, l’Atelier lyrique de Tourcoing. En avril 2019, il fait ses débuts sur la scène lyrique avec Erismena de Cavalli, puis à l’Opéra de Lausanne où il chante Oreste dans La Belle Hélène et le Mago Cristiano dans Rinaldo. En été 2021, il a chanté le rôle-titre de San Giovanni Baptista de Stradella. Parmi ses projets récents, une tournée en Amérique du Nord avec l’Ensemble Correspondances, Nireno dans le Giulio Cesare de Händel à l’Opéra de Montpellier et Orfeo de Monteverdi au Festival de Beaune.

 

Vidéo Go Chrystal Tears J. Dowland : https://youtu.be/2V_CnKxyX0w